M comme Mado

2002 – France – 56 minutes – Digital vidéo

Mado Maurin marche avec une canne, parle fort, monte les escaliers à quatre pattes, engueule son mari. Sur les planches, elle joue au théâtre du Gymnase dans la pièce de Laurent Baffie. Elle, c’est Mado Maurin, comédienne de 86 ans. Le théâtre est tout pour elle. D’ailleurs, ses six enfants, sont tous comédiens. Ou l’ont été.  » Je voulais qu’ils soient acteurs, je les ai fait chier pour ça […] Mes enfants, je les aime, mais encore plus comme comédiens « . L’un d’eux s’appelait Patrick Dewaere.  » Son père m’a plaqué au début de ma grossesse. Je l’ai porté pendant neuf mois dans la douleur, c’est peut-être pour ça qu’il était si fragile et qu’il s’est flingué à 35 ans « . Sa force, Mado la puise dans la foi : elle fait partie d’une communauté religieuse, va à la messe chaque matin, met à jour un  » livre des morts  » et s’agenouille chez elle dans une pièce réservée à la prière. Mère abusive ou seulement passionnée ? Même résultat : elle envahit l’espace.
Le 24 juin, fête de la Saint-Jean, est une sorte  » d’auto célébration des Maurin  » : famille et amis se retrouvent autour d’un barbecue. C’est aussi le jour d’anniversaire de son fils Jean-François, mais c’est elle qui est couverte de cadeaux. Son nom, Maurin, elle l’a imposé à tout son entourage. Même à son mari, Georges Collignon, que l’on appelle Monsieur Maurin.  » Quand on m’appelle Madame Collignon, ça me dérange « .
Ce documentaire de 55 minutes, dresse le portrait d’une femme cannibale et bouleversante, peut-être plus actrice encore dans la vie que sur scène. Delphine Lemoine, la réalisatrice, a passé quatre ans sur ses traces.
Elle dresse le portrait de cette femme qui est comédienne par vocation, mère par passion et croyante par conviction. Le film tente de percer le secret de sa jeunesse, de sa vitalité et de cette joie de vivre qui la caractérise si bien. Mais derrière le masque de la comédienne, nous découvrirons aussi certaines souffrances cachées, des espoirs parfois transformés en désillusions. Nous nous intéresserons au noyau familial, à la famille Maurin dont le nom est devenu presque un mythe au théâtre. Nous tenterons de comprendre le mystère qui plane au-dessus de ce nom, les amertumes et les non-dits qui existent entre Mado et ses enfants.